samedi 30 novembre 2013

Elles sont super tes photos, t’appliques quoi comme filtre pour obtenir cet effet ?

Ah ah, cette question, on me l'a posé des dizaines de fois. La plupart des personnes pensent que les photos hdr sont "trafiquées" (affreux mot pour décrire l'art qu'on ne comprend pas), on y appliquerait des filtres (des gros et méchants filtres bien épais et gras à la "instagram"). Eh bien non, le filtre "hdr" ça n'existe pas. Si ta photo est loupée, peu importe le filtre, elle restera loupée, avec ou sans filtre, comme la cigarette bio ^^

Mais cette question a le mérite d'en soulever une autre, celle de définir la frontière entre le réel et l'art. La différence qu'on trouve entre une captation mesurée de la réalité et l'interprétation qu'en a faite un appareil ou un artiste.

Un filtre est par définition, une transformation de l'information, on supprime ou on ajoute quelque chose, dans les deux cas, on modifie l'information avec l'aide d’outils externes. On pense, à tort, qu'il faut appliquer un filtre pour pouvoir dire d'une photo qu'elle n'est pas "naturelle", qu'elle est retouchée.

La notion même de photo "retouchée" est infiniment complexe et engendre des débats sans fin. De l'application d'un simple filtre, au redessin complet de la totalité d'un ciel, la retouche peut-être détail comme pièce maitresse d'une oeuvre.

Station Arts et Métiers 2

Un photographe, quand il choisit délibérément de pratiquer de la photo noir et blanc retouche sans l'admettre la réalité. Il existe mille façon de calculer un noir et blanc. Une moyenne proportionnelle de rouge+vert+bleu, un glissement de teinte, un tronquage. Un autre photographe, quant à lui, travaillera le cadrage. Il cadrera au moment de prendre la photo, il la recadrera peut-être après développement. On peut dire que lui aussi modifie la réalité. Il sélectionne une partie du monde en faisant abstraction volontairement du reste. On peut dire que d'une certaine façon, il retouche, il filtre sa réalisation dans l'objectif de correspondre à sa vision de la réalité.

Une photo hdr tend quant à elle à exposer un maximum de cette réalité et jeter ce qui n'a pas été convenablement mesuré: les brûlures, les zones sous-exposée et surexposée. D'une certaine manière, la hdr est plus proche de la réalité que ne l'est une photo ordinaire, ou du moins, elle en apporte une représentation plus complète.

Maintenant, si on me demandait de définir mon travail, je dirais que je crée des images basées sur des photos hdr. Parfois aucune retouche n'est nécessaire après assemblage (ce qui est quand même rare) et d'autres fois, je passe des heures à effacer des mégots de cigarettes, des piétons ou des caténaires de trolleybus dans une rue. Je retouche mes photos pour qu'elle corresponde à la vision que j'en ai et je supprime les éléments qui la dénaturent. Malheureusement, je n'ai toujours pas trouvé le filtre "faire des jolies photos trop cool" qui fait ce travail à ma place. Chaque photo étant différente, chaque correction le sera également.

Je ne trafique pas mes photos, je les rends sincères d'une réalité que j'aime.