jeudi 26 décembre 2013

Préparer, assembler et retoucher une photo

Le processus de création d'une image hdr peut varier sensiblement d'une photo à l'autre, mais les "grandes" étapes restent toujours les mêmes.

Le choix des images

image

La sélection des images de départs qui serviront à l'assemblage est primordiale. Quand j'ai débuté la photo hdr, je négligeais un peu trop cette étape. J'ai commencé à lui accorder l'importance qu'elle mérite depuis peu. Le nombre d'images importe peu (2-3 au minimum), ce qui compte c'est d'en avoir suffisamment pour permettre un deghostage de qualité. En revanche, disposer d'images parfaitement nettes dès le départ est absolument capital. Passer chaque image en revue une à une permet d'éliminer celle qui pourrait poser problème.

Il n'y a aucune garantie que Photomatix prendra uniquement les images nettes et il peut très bien, jugeant l'exposition d'un cliché flou adéquate, l'intégrer dans l'assemblage et bousiller le résultat final. Le rôle de Photomatix est de fusionner les expositions et non pas de sélectionner les bonnes des mauvaises photos, cette tâche incombe au photographe.

SNAGHTML1adc79cd

Afin de me faciliter la vie, j'ai quant à moi, écrit un petit programme me permettant de trier et d'éliminer les photos problématiques. Ce programme calcule le niveau de netteté, la quantité de zone d'ombre et de lumière des clichés et accessoirement me trie les photos sur ces critères. Évidement ce travail peut-être réalisé à la main, de visu, mais c'est plus long ^^


Assembler les images

une fois votre sélection faite, l'assemblage est effectué par Photomatix. J'essaie toujours, dans la mesure du possible, d'éviter les brûlures sur la photo assemblée. Même si le contraste n'est pas satisfaisant, ce dernier pourra être rectifié à la retouche finale.

SNAGHTML1adccc8e


Effacer les éléments toxiques

La tâche peut s'avérer ardue. Éliminer les éléments qui nuisent à l'harmonie de la photo peut prendre beaucoup de temps. Je me limite généralement aux lignes électriques, piétons, voitures ou poubelles. Bref, je retire les éléments mobiles qui n'ont pas forcement de lien avec le sujet photographié. Dans mon exemple, j'ai supprimé la ligne téléphonique aérienne.

image   image

image

Teintes flashy

Un problème qu'on rencontre fréquemment avec l'assemblage, c'est la sursaturation de certaines couleurs. Généralement les panneaux de signalisation, les feux des voitures ou les pancartes publicitaires. Comme de gros points rouges sur la photo, il est préférable de diminuer sélectivement leur saturation afin de garantir une cohérence globale agréable.

image   image

Retoucher sélectivement les contrastes

Généralement, la lumière n'est pas répartie là où elle devrait. En fonction du mode d'assemblage sélectionné dans photomatix, il est probable que le haut de l'image soit plus sombre que le bas, privilégiant le ciel à l'avant-plan. Très souvent, je reprends à la main le contraste et la lumière des bâtiments pour corriger ce problème. Dans notre exemple, j'en ai profité pour "reverdir" l'arbre à gauche un peu trop jaune à mon goût.

SNAGHTML1adec35b

image   image

Cadrage

Dernières étapes, la correction de la distorsion convexe liée à l'objectif. Ceci afin de retrouver des droites bien "droites". Cette opération n'est pas tout le temps nécessaire, mais elle est préférable si comme moi vous travaillez avec une optique grand-angle.

Une fois corrigé, je redresse l'image (je m'aligne sur une droite au centre de l'image parfaitement verticale pour le faire) et je recadre la photo, éliminant les zones périphéries incomplètes ou floues. On peut aussi en profiter pour replacer le sujet.

Netteté couleur et contrastes

Une fois cadré, j'applique un filtre permettant d'augmenter la netteté de l'image. Là non plus cette étape n'est pas obligatoire, mais je trouve qu'elle apporte un piqué agréable à l'image et fait ressortir les petits détails révélés par la hdr.

image   image

J'ajuste la vibration (couleurs) de l'image et le contraste de l'image. C'est à ce moment du processus qu'on prend la décision volontaire, de "perdre" une partie du contraste apporter par photomatix au profit d'une lecture plus "artistique" de la photo.

image

 

Vignettage

Pour terminer un assemblage, il est possible d'ajouter un vignettage artificiel à la photo, avec l'idée d'attirer l'oeil du spectateur sur le sujet et aussi pour masquer un peu les bords de la photo. Je n'applique pas toujours cet effet ou de manière très légère, car il a tendance à impacter beaucoup le résultat final. Il permet d'apporter une profondeur au cliché, mais peut aussi donner un côté "lugubre" à la photo s'il est trop prononcé.

image

image

Et Voilà! Il s'agissait là, d'un petit exemple de mon processus perso. Je n'ai pas vocation à imposer une manière, une méthode de faire plus qu'une autre, je voulais mettre ici en lumière, les différentes étapes nécessaires que j'applique pour réaliser mes photos.

À vous, maintenant, de modifier, améliorer ou corrompre et développer ainsi, votre propre méthodologie.

Bonne chance!