dimanche 22 juin 2014

Genève je te déteste, toi non plus

La cité de Calvin, la ville du bout du lac, le berceau du philosophe et écrivain Jean-Jacques Rousseau, cette citadelle qui fête dans cette année le bicentenaire de son entrée dans la Confédération helvétique, Genève, tu ne peux pas imaginé ô combien je t'ai détesté.

J'ai déjà évoqué le sujet sans réellement entrer dans le vif, pour pouvoir capturer un lieu, il faut s'en imprégner. Je suis né quelque part dans cette ville, quelque part à l'intersection du Rhône, de l'Arve et d'un immense lac nommé par un Romain célèbre il y a longtemps. J'ai tellement vu le Salève, les Voirons ou le Mont-Blanc que quand je me déplace, je me repère aux montagnes.  Durant mon apprentissage, j'ai arpenté répétitivement en bus et en tram les rues de la cité, la tête dans mes idées, me rendant tour à tour à l'école, puis à mon domicile, sans jamais regarder.

Quand j'ai commencé la photographie, je me suis d'abord fait les dents à Genève. C'était évident, la ville était là, directement accessible, disponible, prête â être saisie, posant comme une putain, s'offrant au regarde de quiconque serait capable de la payer le prix pour la photographier. Genève, tu étais là, mais moi non.

Tes voitures, tes chantiers, tes ciels balafrés par des câbles métalliques et autres hideux caténaires déchirant mon horizon étaient autant d'éléments qui m'empêchaient de te capturer. Pourquoi Paris est-elle si facile à photographier et pourquoi toi, te refuses-tu à moi ? Qu'attends-tu de moi?

Les villes sont des garces, elles ne nous comprennent pas, elles se rendent disponibles tout en imposant des limites, posant des obstacles pour nous empêcher de les entreprendre fougueusement, elles créent volontairement des déceptions, des frustrations, ça me rend fou, et pourtant jedanse.

Oui, je danse, on danse, tournoyant dans un tango incroyable. Photographier, c'est avant tout, trouver, découvrir le rythme, la fréquence de résonnance, respirer l'air jusqu'à ce qu'enfin on comprenne, on parle la même langue que la ville et enfin alors, on peut la prendre.

Il est difficile de capturer un lieu quand on en fait partie intégrante. Je l'ai découvert dès mes premières explorations urbaines. L'oeil neuf offre un regard vierge qu'il est difficile d'avoir quand on se trouve dans un lieu où la pierre suinte ses propres souvenirs. La grande difficulté consiste d'abord à faire abstraction de tout ce qu'on pourrait savoir ou ressentir pour le lieu qu'on photographie. Ce travail, long, est évidement inutile quand on ne connait pas la ville, dès lors, pourquoi s'imposer cette tâche difficile alors qu'il est si facile d'aller ailleurs ?

J'ai fini par comprendre que toutes les villes sont idéales. Il n'y a pas villes "laides" ou "belles" et tout, sont d'excellents sujets, le tout réside dans la manière de la regarder. J'ai dû apprendre à apprécier Genève pour la photographier. D'un habitant, utilisateur d'une ville "administrative" j'ai du devenir utilisateur d'une ville "à vivre". L'avantage avec une ville qu'on connait, c'est qu'on part déjà avec une bonne idée des lieux intéressants à visiter. On dispose naturellement d'un très bon guide pour la visiter, il faut juste savoir le lire différemment.

Depuis peu, j'ai entrepris de découvrir la ville et profiter des instants qu'elle nous propose. J'ai fini par accepter ce que la ville nous offres, des places, des ruelles, des ponts et des vieux hiboux perchés là, observant les passants chevauchant des bus sans leur prêter regard. J'ai commencé à apprendre à raisonner la même fréquence que la pierre verte des bâtiments austères de la réforme, j'ai juste commencé.

Parfois, prendre le temps de s'arrêter et regarder où l'on est, regarder les passants pressés, observer les ponts osciller aux passages des trolleybus, la lumière balayer les ombres des réverbères d'une rue construite sur l'eau, avoir froid sous une pluie battante, ce sentir vivre couché sur un banc d'une île portant le nom d'un philosophe, ce n’est pas si mal, essayez :)

image description

image description

image description

image description

Bel-air 11

image description

image description

image description

image description

L'Arve 3

image description